Catégories

Infos commande

Sonorisations

SCHMILBLICK NATURE, UNE QUESTION PAR SEMAINE

Réponse à la question de la semaine du 5 au 11 mars 2018 :

Il s'agit de la sittelle torchepot (Sitta europaea) : corps fuselé, bec puissant.

Découvrez les chants d'oiseaux avec notre nouvelle production pour smartphone : Flash'Nature

À LA SEMAINE PROCHAINE !

******************************************

Réponse à la question de la semaine du 26 février au 4 mars 2018 :

Il s'agit en fait de la même espèce : le pic épeiche (Dendrocopos major). Photo de gauche : la femelle. Photo de droite : le mâle.

Comment les différencier ? En regardant leur nuque : noire chez la femelle, rouge chez le mâle...

Réponse à la question de la semaine du 19 au 25 février 2018 :

C’est une perruche à collier (Psittacula krameri). Le collier noir que l’on voit montre qu’il s’agit d’un mâle.

Echappé de captivité, cet oiseau originaire d’Afrique et d’Asie s’est parfaitement adapté à nos climats européens.

Ces jolies perruches au plumage vert pomme et au bec rose soutenu ont colonisé nos villes et nos bois.

Leurs cris stridents et nerveux, souvent émis en vol, sont faciles à reconnaître.

Réponse à la question de la semaine du 12 au 18 février 2018 :

Il s’agit du Flambé (Iphiclides podalirius) reconnaissable à la forme triangulaire de ses ailes et à leur coloration noire et blanche faisant comme des « flammes ».

Les œufs sont pondus en été et la chenille se chrysalide pour passer l’hiver.

Réponse à la question de la semaine du 5 au 11 février 2018 :

Cet étrange animal est une scutigère véloce (Scutigera coleoptrata). 

Avec ses pattes plus ou moins longues en fonction du segment sur lequel elles sont rattachées et avec ses longues antennes, elle impressionne souvent.

Si une nuit vous en rencontrez une en traversant votre salon, pas de panique ! dites-vous qu’elle est en train de chasser et qu’elle vous débarrasse à l’occasion d’autres insectes.

L’épithète « véloce » lui va bien car ce myriapode (mille-pattes) court très rapidement pour aller se cacher lorsqu’il est dérangé et notamment lorsqu’il y a de la lumière.

Réponse à la question de la semaine du 29 janvier au 4 février 2018 :

Il s’agit d'un bouvreuil pivoine femelle (Pyrrhula pyrrhula). 

Tout d'abord, on reconnaît cette espèce discrète à sa silhouette trapue avec une grosse tête qui donne l'impression d'être sans cou, tête munie d'un fort bec conique de granivore.

C'est une femelle car les teintes de son plumage son beige clair ou chamois tandis que le mâle arbore des teintes rouges roses très visibles.

Réponse à la question de la semaine du 22 à 28 janvier 2018 :

Il s’agit de l’œil d'un merle noir (Turdus merula) et plus précisément de celui d'un mâle. En effet, mâle et femelle ont des plumages de couleurs différentes : on appelle cela du dimorphisme sexuel.

Le mâle merle noir possède un plumage noir, ses yeux sont cerclés de jaune vif et son bec est jaune orangé. Quant à la femelle, elle est brune avec de légères mouchetures sur la poitrine, son bec est brun et ses yeux ne sont pas cerclés de jaune.

Réponse à la question de la semaine du 15 à 21 janvier 2018 :

Il s’agit du grand cormoran (Phalacrocorax carbo).

Après une plongée, il fait sécher ses ailes en les écartant. En effet, contrairement à celui des canards, son plumage n’est pas entièrement imperméable à l’eau.